L'histoire à venir

À Toulouse du 17 au 20 mai 2018

LA PROCHAINE ÉDITION DE L’HISTOIRE À VENIR AURA LIEU DU 23 AU 26 MAI 2019 AUTOUR DE LA THÉMATIQUE « EN COMMUN »

Retrouvez les podcasts des conférences et des labos de l’édition 2018 sur le site de Radio Radio

Et si la traite négrière n’avait pas eu lieu

logo_et_si_la_traite.jpg

Le samedi 19 mai 2018 à 15h. Durée : 1h30
Lieu : Théâtre Garonne
Avec Quentin Deluermoz, Anaïs Kien , Pierre Singaravélou

En 2017, l’État français a été assigné en justice par des particuliers et des associations en Guadeloupe, demandant réparation des préjudices découlant de la traite de l’esclavage. Le phénomène n’est pas propre à la France : aux États-Unis de nombreux procès ont été intentés qui ont tenté de chiffrer le montant du nombre de vie volées par la traite et l’esclavage. Ces plaintes s’appuient sur un raisonnement contrefactuel qui imagine un cours vertueux de l’histoire pour réparer les injustices passées. Ce mode de raisonnement est également couramment employé par les historiens à des fins de connaissance.

Lors de cet atelier d’histoire partagée, où chacun sera invité à prendre la parole librement, nous discuterons et réfléchirons ensemble aux implications politiques, morales, scientifiques, financières, mais aussi aux possibles non advenus, d’un monde sans la traite.